• Sino-Rêverie 1/2






    La flûte du gardien vacher


    " MU DI "






    Le réalisateur

    TE WEI

    Ici à l'âge de 94 ans





    Je vous convie à visionner ce merveilleux film d'animation chinois,

    Réalisé par Te Wei (Sheng Tewei) décédé il y a peu à l'âge de 95 ans. 

    Un réalisateur du cinéma d'animation qui a prouvé

    Qu'appliquer la peinture traditionnelle chinoise au cinéma d'animation était possible.











    Surtout mettez bien le grand écran hein !... 
    C'est encore tell'ment plus joli !...
    Et comme ça fonctionne ici !... 
    (Pas comme là-bas ...  Mais quelle môvèèèzeuh je suis hein mwôa !     ...)
    Quoiqu'il en soit ...  Faut pas s'en priver moi je dis (Heu ...  Du grand écran hein !  )








    Voici un de ses magnifiques dessins ...






    Né en 1915 Te Wei est une légende vivante.
    Il a surmonté les tribulations de sa longue existence grâce à une force de caractère peu commune.

    Pour lui, la période de la guerre anti-japonaise a été particulièrement dramatique, mais ce sont sans doute les critiques dont il a été l’objet à partir de 1964 et tout au long de la révolution culturelle qui l’ont affecté le plus.

    Pourtant le passé ne lui laisse ni rancœur, ni regret.

    Malgré son grand âge et sa santé fragile, il est toujours d’humeur plaisante.

    C’est un bon vivant : sur ce plan, il ressemble au grand animateur fran
    çais Paul Grimault, réalisateur du "Le roi et l'oiseau" qu’il avait rencontré à Paris en 1985 et avec lequel il se sentait beaucoup d’affinités.

    Peintre et caricaturiste (ses œuvres se trouvent dans les revues de caricature de Shanghaï à partir de 1935, Te Wei est à la tête du cinéma chinois d’animation de la Nouvelle Chine dès 1949.

    En 1957 les trois départements attachés aux
    Studios cinématographiques de Shanghai : dessin animé, découpages articulés et poupées deviennent les Studios d'Art de Shanghaï, désormais entité indépendante.

    Te Wei est directeur des Studios jusqu’en 1985 (les studios ne produisent rien entre 1967 et 1972 et fonctionnent au ralenti jusqu’en 1976), puis il y occupe la fonction de conseiller jusqu’en  1989.

    Au cours de sa longue carrière, Te Wei a obtenu de nombreux prix en Chine et à l’étranger, dont le plus prestigieux est celui de l’ASIFA reçu, en mai 1995 à Annecy reçu des mains du Français Michel Ocelot.

    En 2005, les Studios d’art de Shanghai l’ont officiellement honoré pour son quatre-vingt-dixième anniversaire et un double DVD a été gravé pour lui rendre hommage.

    Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Te_Wei




    Voyez ...  Je suis venue les partager avec vous ...  Toutes ces belles images ...

    Et ce joli petit film ...  C'est gentil non ?   Mais c'est avec grand plaisir aussi ...

    N'hésitez pas à l'emmener plus loin autour de vous ...

    Je suis sûre qu'il en aurait été ravi lui de ces partages ...

    Te Wei

    Le poète qui animait les images nées de ses pinceaux ...


    Pour la suite en partie 2 de ce joli film ...

    Cliquez ci-dessous sur ce très beau dessin ...

    Et vous y s'rez !...




    Encore une de ces belles images dont est fait le film ...



    J'ai adoré moi ...  Vraiment adoré ...



    A plus loin ?  Profitez en bien surtout ...

    C'est si rare le rêve et la magie ...  Et c'est distribué si parcimonieusement ...



    Mandragaure


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :