• "Notorious"-Hitchcock-Part. X

       


    Le Mac Guffin


    Pour Hitchcock, le Mac Guffin est le genre de détail dont le spectateur n’a rien à faire mais qui ponctuent le film d’une énergie dramatique.

    Ces objets sont primordiaux pour le héros, mais sont, à priori, sans grand intérêt pour le spectateur.

    Ce terme de Angus Pas Phail a été repris par Hitchcock pour définir cet exercice de style. Le Mac Guffin est, selon Pascal Bonitzer, « L’objet du désir par excellence ».





     

    « Dans tous les films d’espionnage, vous devez avoir ce que l’on appelle le MacGuffin. Le MacGuffin à la fin des 39 Marches, c’est l’histoire de l’avion secret. Ce que vous y mettez importe peu ! C’est cela le Mac Guffin, c’est qu’il n’y a rien ! Le mot Mac Guffin provient de l’histoire de deux hommes conversant dans le compartiment d’un train. Il y a un porte-bagages au-dessus d’eux. Un des hommes le regarde et dit :
     

    _ Excusez-moi, monsieur, qu’est-ce que c’est que ce drôle de bagage au-dessus de votre tête ?

    L’homme regarde et répond :

    _ Oh, c’est un Mac Guffin !

    _ Qu’est-ce que c’est un Mac Guffin ?

    _ Eh bien, c’est un système pour attraper les lions dans les montagnes d’Ecosse.

    L’homme dit alors :

    _ Mais, il n’y a pas de lions dans les montagnes d’Ecosse ?

    _ Eh bien, alors, il n’y a pas de Mac Guffin. »



    Pour  la suite ...
    Cliquez là ...




    mandragaure

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :