• "Notorious"-Hitchcock-Part.VII





    Empoisonnement et enfermement

      Manque d’alcool et perte d’une clef : découverte de la vérité

      Alors que par le manque d’alcool et la possession de la clef de la cave, Alicia découvre le secret des nazis, par une clef perdue et une bouteille manquante Alex  comprend qu’Alicia est une espionne.

      Alex ne retrouve pas sa clé le soir de la réception. Avant de se coucher il pose son trousseau sur une table, on nous présente sa vision : un gros plan du trousseau qui comporte 3 clés. Le lendemain, un gros plan présente le trousseau avec 4 clés. Ainsi, c’est par les clés que lui aussi verra clair, qu’il découvrira qui est Alicia, qu’elle est une espionne américaine. Les plans de clés, de portes accentuent leur importance. Hitchcock les met en valeur par l’utilisation de gros plans et aussi par des travelling qui suivent le trajet des clés, ce qui donne une vie aux clés, elles se déplacent. Le travelling sur les clefs dans la scène du bal est à rapprocher du travelling sur la tasse. Hitchcock utilise le même type de mise en scène pour mettre en évidence les deux éléments qui donnent la solution.










       La boisson va recouvrir l’aspect de la mort et delà naîtra le suspense. Le manque de champagne le jour de la réception est l’élément perturbateur qui conduira Alex à se rendre compte qu’il n’a plus la clef de la cave. Devlin espère qu’il ne manquera pas de champagne et le plan suivant nous voyons Hitchcock entrain de boire d’un coup un verre de champagne, il participe à la pénurie de champagne. Ensuite un gros plan des bouteilles de champagne est la vision de Alicia qui vérifie combien il en reste, d’ailleurs elle pose la question à un serveur. Un même plan présentera la vision de Devlin, qui demandera du feu à un serveur pour pouvoir se rapprocher de la caisse contenant les bouteilles. Ce même cadrage sera repris alors que Devlin est à la cave, ce montage parallèle crée le suspense, on comprend que c’est Alex qui vérifie si il faut chercher d’autres bouteilles à la cave. Hitchcock utilise des plans subjectifs, des gros plans sur les bouteilles pour les mettre en évidence et montrer leur importance.

       Une autre scène présente Alicia confiant à Devlin qu’il n’y a presque plus de champagne alors qu’ils sont tous deux entrain d’en boire. Enfin, dans la cave, Devlin découvre ce que cache ces bouteilles, c’est de l’uranium. Alex découvre qu’une des bouteilles de la cave à été remplacée après avoir été cassée.  Il comprend qu’elle est espionne. C’ A partir de là, la boisson devient un poison.


     

    Poison




       Alex et Alicia déjeunent, un travelling s’arrête sur la tasse de café d’Alicia en gros plan, elle attrape la tasse et boit. Alex lui demande de finir son café, l’action de finir son verre est récurrent dans ce film. Comme nous l’avons vu, Alicia demande à Devlin de finir son verre d’alcool, Devlin demande à celle-ci de finir son médicament pour dessaouler et Alex dit à Alicia de finir son café empoisonné. L ‘action de boire fait donc une boucle. La caméra nous montre ce qu’il faut voir, insiste sur cette boisson. Un espion américain dit à Alicia, malade, de faire attention au soleil. A ce plan se surimprime une tasse de café terminée en gros plan, un travelling part de la tasse pour se terminer sur Alicia et Alex en train de s’éloigner de la table. La mise en garde d’un danger par l’espion suivit du plan sur la tasse, définit quel est le mal. Quand Alicia rencontre Devlin, elle lui fait croire que son état est du à l’alcool. Elle est malade à cause d’une boisson en effet, mais ce n’est pas l’alcool mais le poison.

       Ce jeu sur la boisson qui est le poison, montre que le problème d’Alicia s’est déplacée de l’alcool au poison. La scène où Alicia est en famille présente aussi où se trouve le danger. Un travelling débute par un plan d’ensemble, se rapproche de la mère qui sert une tasse de café, le travelling continu en gros plan sur la tasse qui est déplacée vers Alicia par la mère, puis se déplace sur le visage d’Alicia à laquelle on demande depuis quand elle est malade. Puis un plan sur le visage d’Alicia présente au premier plan la tasse, qui acquiert une taille démesurée et donc une importance.

       Ainsi comme les autres travellings sur le trajet des objets, ce travelling présente quel chemin fait le poison. On voit que le poison est donné par la mère et est destiné à Alicia. Mais ce travelling personnifie aussi l’objet de la tasse, ce n’est pas seulement une tasse, mais une intention. En effet, cette tasse suit le cheminement commandé par la mère, cette tasse est dirigée par une intention humaine. D’ailleurs, un champ contre champ sur Alicia entrain de boire et sur la mère montre que cette dernière vérifie qu’elle boive bien son poison. Un gros plan sur deux tasses identiques dont celle d’Alicia dans lequel entre la main d’un ami qui se trompe de tasse, présente que le narrateur indique au spectateur l’erreur qui va être commise. C’est alors que cet échange inquiète Alex et sa mère et c’est ce qui permet à Alicia de découvrir qu’on l’empoisonne. Un gros plan de sa tasse montre ce que regarde Alicia, qui vient de comprendre. Un plan subjectif déformé montre les hallucinations de Alicia. Ainsi, on remarque que les caméras subjectives au début du film montrait l’enivrement de celle-ci mais maintenant c’est l’empoisonnement. L’utilisation du même moyen technique pour montrer ces deux états créent un parallèle entre l’enivrement et l’empoisonnement. Cela dénonce l’intention d’Hitchcock de montrer le déplacement du danger, de ce qui nuit à Alicia, sa vie débauchée et maintenant sa mise à mort.



    Pour la suite ...
    Cliquez ci dessous ...





    Mandragaure






    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :